top of page
V-19_edited.jpg

L'opéra des
industries

_F7A9287_edited.jpg

Si imaginer et concevoir des spectacles accessibles et décalés pour démocratiser les « grandes œuvres » est la mission de LVDF, le lancement de L'Opéra des Industries est, quant à lui, la création d'un lieu d'expression artistique hors du commun. Il provoque des rencontres inattendues entre habitants, bénévoles, jeunes en formation technique, choristes locaux et artistes professionnels et se révèle être une aventure humaine des plus inspirantes.

Chacun peut et est invité à entrer dans la « danse », à travers ses compétences, son envie, sa curiosité. L’œuvre devient alors coopérative et locale.

L'Opéra des Industries, c'est un concept unique et novateur qui voit le jour en Nord-Alsace. Sa mission est à la fois culturelle, sociale et pédagogique. Il fédère et implique le tissu d'entreprises locales, des jeunes issus d’établissements d’enseignement technique et professionnel et des associations d’insertion.

Un projet d'envergure, unique et qui a vocation à se répéter chaque année.

 

Près de 300 jeunes, issus de l'UIMM de Reichshoffen, des Ateliers du Sonnenhof et de Koehler Coiffeur, participent au projet.

le choeur des industries
un projet coopératif
et loc
al

La création du Choeur des Industries nait d'une envie : celle de remettre de l'enchantement, du lien et de la créativité dans le quotidien. C'est également l'occasion pour La Voix des Forges d'intégrer à ses créations des personnalités locales dont les voix et l'engagement nourrissent le projet.

L'invitation a donc été lancée pour réunir des choristes amateurs qui souhaitent partager des moments forts et faire partie intégrante de la construction d'un spectacle professionnel. 

Depuis octobre dernier, 30 choristes fidèles, joyeux et motivés travaillent aux côtés d'Agnès Krempp, cheffe de choeur et Céline Mellon.

L'ambiance conviviale et joyeuse a permis à nos choristes (complètement débutants pour la plupart) de développer de nouvelles capacités parmi lesquelles la mémoire, la créativité et la confiance en soi tout en luttant contre le stress quotidien.

Grande première dans les Vosges du Nord, Le Choeur des Industries résonne entre marteau et enclume aux Forges de Jaegerthal.

Les 10, 12 & 13 juillet 2024, 30 choristes monteront sur scène pour accompagner les solistes professionnels : 

Huguette Allard, Marylène Bauser, Didier Bauser, Rachel Becker, Jean-Luc Bruck, Dominique Buonvino, Gerard Chardon, Denis Conrad, Rebecca Defontaine, Dominique Diffiné, Arlette Laugel, Sandra Lux, Christiane Mahler, Arnaud Mahler, Madeleine Mall, Dominique Nicanor, Claire Peyvel, Monique Ruby

et Annette Weber.

image1.jpeg

jean-philippe guilois
à la mise en scène

Un projet aussi atypique et ambitieux que l'Opéra des Industries avait besoin d'un metteur en scène visionnaire et adepte des projets un peu fous pour imaginer cette nouvelle Grande Duchesse. Qui d'autre que Jean-Philippe Guilois pour relever ce défi ? 

 

Fidèle collaborateur de La Voix des Forges, Jean-Philippe avait déjà mis en scène "Assassines" en 2021 et la version de poche du "Barbier de Séville" en 2022 (que vous aurez le plaisir de voir ou revoir le dimanche 9 juillet cette année). 

Perfectionniste dans l'âme et n'étant pas du genre à se faciliter la tâche, Jean-Philippe a choisi de réécrire entièrement le livret pour moderniser cette Grande Duchesse. 

D’abord formé à l’École nationale de l’Opéra de Paris, il rejoint Rudra Béjart en 2002 et participe à plusieurs spectacles et tournées internationales. Tout en multipliant les contrats en tant que danseur, il est introduit au monde de l’opéra comme régisseur puis devient assistant à la mise en scène pour La Bohème et Carmen au Festival Avenches Opéra, Alcina, Don Giovanni et Cosi Fan Tutte à l’Opéra de Lausanne, Falstaff à l’Opéra de Montpellier, ainsi que pour Armide et Cendrillon à l’Opéra de Nancy. Il signe également les chorégraphies de My Fair Lady pour l’Opéra de Marseille et d’Un Ballo in Maschera pour l’Opéra de Nancy, de Maastricht et de Nantes. En 2018, il met en scène Nabucco à la Cathédrale de Lausanne.

rémi studer
à la baguette

Compositeur, multi-instrumentiste, chanteur et chef d'orchestre, Rémi Studer s'est d'abord formé en autodidacte puis au Conservatoire de Strasbourg. 

En tant que chef d'orchestre, il est l'invité de diverses phalanges symphoniques en France et à l'étranger (Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Orchestre de Chambre du Luxembourg, Orchestre de Chambre de la Radio Roumaine, Orchestre Philharmonique de Timisoara, Akademisches Orchester de Fribourg-en-Brisgau, Collegium Musicum de Stuttgart, Orchestre Symphonique de Prague 8, Toscan Chamber Orchestra, etc.).

Soucieux de proposer un accès au répertoire symphonique au jeune public, il écrit régulièrement des contes musicaux pour l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg, contes dont il a la charge de diriger la création (Les Animaux magiques en 2015 et Léon et la fausse Note en 2016)

En plus du répertoire symphonique classique, il affectionne particulièrement les formes mêlant l'orchestre et la voix. On a ainsi pu le voir diriger un bon nombre d'oratorios (Messie de Handel, Enfance du Christ de Berlioz, Requiems de Brahms, Mozart, Fauré et Verdi, etc.) et des Lieder accompagnés (Lieder eines fahrenden Gesellen et Das Lied von der Erde de Mahler). De plus en plus, son approche de la direction l'amène au répertoire lyrique. Il a été l'assistant de Vincent Monteil sur Carmen à Montepulcianno et a orchestré et dirigé une version de chambre de Così fan tutte de Mozart. Par ailleurs, il collabore régulièrement à des productions lyrique en France et à l'étranger (Macbetto de Verdi, Jenufa de Janacek, Il Barbiere di Siviglia de Rossini, La Boheme de Puccini, Das Rheingold de Wagner, etc.)

Les spectateurs de la Voix des Forges de la première heure auront certainement reconnu Rémi pour son rôle central dans la Flûte Enchantée en 2019. 

Il sera de retour cette année en tant que chef d'orchestre de la Grande Duchesse de Gerolstein

mathilde melero
à la scénographie et aux costumes

Artiste plurielle, Mathilde Melero s’est formée en scénographie à la Haute École des Arts du Rhin, aux Ateliers de décors de l’Opéra Bastille et aux Ateliers de décors de l’Opéra National du Rhin.

Depuis 2015, elle conçoit et réalise des scénographies et costumes pour des opéras, des pièces de théâtre et oeuvres musicales et chorégraphiques tout en travaillant pour l’atelier de costumes de l’ONR.

En 2021, elle est invitée à faire partie du jury du Diplôme National d’Art de la section scénographie de la HEAR.

En parallèle, elle se forme aux métiers de la voix et au chant lyrique (soprano).

Avec son collectif Scenopolis fondé en 2015, elle met en scène plusieurs pièces performatives et un opéra.

Récemment, elle a écrit et joué une des pièces tout public de la compagnie Lumen Fabrique dont elle est un des fondateurs et créé l'univers de La Cage aux Piafs décliné sous la forme d’un cabaret de volatiles dans lequel elle chante avec d’autres Piafs

 

Mathilde Melero rejoint le Voix des Forges cette année. Elle conçoit et créé sur-mesure la scénographie de La Grande Duchesse de Gerolstein, en collaboration étroite avec Jean-Philippe Guilois pour donner vie à sa vision. Elle est également costumière et accessoiriste sur cette production. 

bottom of page